10 questions à Laurence Zaied, e-marketeuse de choc !

Laurence ZaiedTombée dans le web à la fin de ses études, Laurence Zaied ne l’a plus quitté. Elle a participé au développement d’activités digitales au sein de grandes entreprises françaises et suisses avant de se lancer comme indépendante fin 2012. Elle aide maintenant les entreprises de toutes tailles à développer leurs activités et leur chiffre d’affaires en ligne. En savoir plus: www.simplysocial.ch

En quoi consiste ton métier en 1 phrase ? 5 mots ? 1 mot ?

Je suis Consultante en marketing digital et réseaux sociaux. Donc en 5 mots, j’aide les entreprises à réussir en ligne. Optimisation.

Ta journée de e-marketeuse d’hier ?

Ma journée type, elle comporte 3 axes: mandat, veille et développement de mon activité.

– Mandat: je consacre en général une bonne partie de ma journée à réaliser les mandats qu’on me donne. Par exemple ces derniers jours, j’ai travaillé sur la réalisation de tableaux de bord Google Analytics pour une ONG et sur une analyse / recommandation pour l’optimisation de la newsletter d’un VPCiste.

– Ensuite la veille me prend au moins 30 minutes chaque jour. L’e-marketing est une activité sans cesse en mouvement, les outils et techniques changent vite, il faut donc constamment se renouveler et être à la page.

– Enfin je consacre le reste de mon temps au développement de mon activité : écrire de nouveaux articles pour mon blog, tester de nouveaux outils ou de nouvelles techniques, rencontrer des clients potentiels ou des « équipiers » potentiels (d’autres indépendants avec lesquels je peux collaborer sur des gros mandats).

Ton truc pour résoudre les conflits/apaiser les tensions ?

Le rire ! En général, ça désarme à peu près tout le monde !

Ta plus belle expérience/anecdote ?

Ma plus belle expérience depuis que je fais ce métier en indépendante, ce sont les gens que j’ai rencontrés. Ce sont en général des personnes plus ou moins concurrentes mais tellement ouvertes que ce sont devenue des collègues et amies avec lesquelles on peut construire des projets communs. Je pense par exemple à Valérie Demont (valériedemont.ch) et Sarah Santacroce (simplicitysmallbiz.ch), avec lesquelles nous montons le premier Hang-Out on Air sur Google+ en Suisse Romande. Toutes les infos ici: http://bit.ly/1wAcnkX

Ta meilleure recommandation, et à qui ?

J’ai travaillé pour un blog en ligne qui peinait à faire décoller les inscriptions à sa newsletter et à générer des prospects. Nous avons travaillé à la fois sur ses objectifs et son processus d’inscription. Dès la mise en place du nouveau process, le nombre d’inscriptions a été multiplié par 5 : de 20 inscriptions par mois, il est passé à une moyenne de 100.

Un conseil pour une jeune/nouvelle e-marketeuse ?

Mettre les mains dans le cambouis ! Pour bien faire du e-marketing, il faut tester, expérimenter et pour ça, il n’y a rien de mieux que de se construire son propre laboratoire (un blog, un site web…) où l’on va pouvoir vérifier nos assomptions.

Ton petit plaisir ?

Découvrir de nouveaux outils. J’ai un côté un peu geek et j’adore tester de nouveaux outils que ce soit des outils de publications pour les réseaux sociaux (comme Pagemodo) ou des outils de production de contenu (comme AdobeVoice). J’adore ça mais je n’ai pas toujours le temps…

Que ferais-tu si tu étais plus intelligente ?

J’aurais gagné suffisamment d’argent pour ne travailler que sur les projets qui me plaisent 😉

Et maintenant, que vas-tu faire ?

Je vais travailler sur un panorama des réseaux sociaux que je dois présenter lundi à une société d’assurance suisse (je ne vous dis pas laquelle…).

Le mot de la fin ?

Tous en ligne !

•   •   •          •   •   •          •   •   •

dimitri kas

j’élabore votre stratégie éditoriale, j’harmonise votre communication écrite et je rédige vos textes web & print, le tout sous caféine, ce qui insuffle arôme à votre contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *