10 questions à Aurore Bui, consultante en innovation sociale

Aurore Bui - consultante en innovation socialeAurore est la fondatrice et la directrice de l’incubateur social softweb. Elle réalise des prestations de conseil en innovation sociale pour des entreprises et institutions, et aide de nombreuses associations à structurer leur travail et trouver des partenaires pour développer leurs projets. Elle est conférencière, formatrice et chroniqueuse à Bilan sur ces thèmes. Après une première vie dans l’informatique, elle a tout changé en 2009, pour le meilleur : elle est jeune maman de deux boutchous adorables, dirige une entreprise sociale qui lui donne une raison de se lever le matin, et consacre une partie de son temps à des projets qui lui tiennent à cœur, de la musique à l’égalité hommes-femmes en passant par une passion récurrente pour les voyages (vraiment) exotiques. Ses projets actuels ? Un programme de mentorat pour femmes entrepreneurs et la création d’un espace de coworking pluridisciplinaire pour des startups et des personnes en transition à la recherche d’opportunités de travail dans l’innovation sociale.

En quoi consiste ton métier en 1 phrase ? 5 mots ? 1 mot ?

Mon métier, c’est de faire émerger des solutions à des problématiques sociales et environnementales en dynamisant et en mettant en lien les personnes et les organisations. En 5 mots, cela pourrait donner : créer de la valeur autrement !

Ta journée de consultante d’hier ?

Une séance de coaching auprès d’une belle fondation, pour l’aider à se développer. Des interactions avec mon équipe et une rencontre avec une personne en transition professionnelle qui nous soutiendra peut-être ! Deux pans d’activité différents mais qui sont représentatifs de ce que nous faisons tous les jours.

Ton truc pour résoudre les conflits/apaiser les tensions ?

Encore à raffiner… mais j’essaie de comprendre les motifs réels pour lesquels les personnes, parfois, s’engagent dans des conflits. En comprenant ces motifs, il est plus facile de trouver des solutions constructives.

Ta plus belle expérience/anecdote ?

Il y en a tellement ! En 2013, j’ai soutenu bénévolement une association pendant 9 mois, car j’avais – malgré leurs difficultés – un réel coup de cœur pour leur projet. Deux ans après, l’association va bien, elle embauche de nouveau, et a été lauréate d’un prix prestigieux.

Ta meilleure recommandation à un client ? 

Pour un entrepreneur : sachez déléguer et construire des complémentarités ! Pour une entreprise qui souhaite s’engager dans des actions socialement innovantes : sachez exploiter la créativité et l’inventivité de vos employé-e-s.

Un conseil pour un jeune/nouveau/nouvelle consultant/e dans ton domaine ?

Ecouter (réellement) les clients avant de leur proposer une solution. Ne jamais passer à la prescription, car dans l’entrepreneuriat social plus encore que dans d’autres domaines, chaque cas est unique et les aspérités et différences sont souvent ce qui fait l’essence même du projet.

Ton petit plaisir ? 

Avec l’arrivée des beaux jours, les séances de brainstorming en équipe que nous ferons en extérieur (ndlr : la publication de cet article était initialement prévue pour le mois de juin).

Que ferais-tu si tu étais plus intelligente ?

Je préfère ne pas l’être ! L’intelligence n’est pas une formule magique pour créer plus de solutions pour adresser les problématiques sociales.

Et maintenant, que vas-tu faire ?

Passer du temps avec mes enfants ! Je revendique mon statut de parent entrepreneur.

Le mot de la fin ?

L’innovation sociale est une vraie opportunité pour la Suisse de conserver son rôle de leader dans l’innovation, tout en l’ancrant dans une dynamique humaine et sociétale. Les projets que j’aide à réaliser sont à titre personnel une véritable source d’inspiration, qui me donnent foi en la capacité pour la Suisse de continuer de se (ré)inventer.

dimitri kas

j’élabore votre stratégie éditoriale, j’harmonise votre communication écrite et je rédige vos textes web & print, le tout sous caféine, ce qui insuffle arôme à votre contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *